15_Stop_that_sound_Il vous ai tous arrivés au moins une fois (voire plus) de critiquer une personne, de façon cordiale bien-sur, vous etes des gens civilisés, je me doute bien…hurm…^^

Suite à cela, vous dites en rigolant: "Le pauvre, il doit avoir les oreilles qui sifflent"…Du coup, dès qu’on entend un sifflement, on devient parano, on se dit qu’on dit du mal de nous…Ou alors on ne se dit rien du tout puisqu’il est foncièrement impossible qu’on dise du mal sur notre humble personne ;).

Enfin bref, pourquoi a-t-on les oreilles qui sifflent?

Tout d’abord, un peu d’étymologie: il semble que l’expression "avoir les oreilles qui sifflent" vienne du 15ième siècle, et à l’époque se disait: "avoir les oreilles qui cornent". Tiens les oreilles qui cornent, y’aurait-il un rapport avec le fait qu’un cocu ait des cornes…^^

En réalité, ce phénomène de sifflements peut etre expliqué de plusieurs manières. Ces sifflements sont appelés des acouphènes. Il en existe plusieurs types.

Tout d’abord, nos oreilles peuvent se mettre à siffler suite à leur exposition à des sons très élevés en décibels, comme après une grosse soirée, un concert, ou un bruit d’origine professionnel répétitif et élevé. Ces sifflements sont donc ici produits par un bruit réel et mesurable, qui vont par la suite entrainer une anomalie dans la région de l’oreille interne contenant l’organe de l’audition: la cochlée. Du coup, l’anomalie entraine un disfonctionnement vasculaire, des contractions musculaires au niveau de cette colchée, et paf ça fait des chocapic dans les oreilles… C’est moins fun du coup les chocapic ;).

Ensuite, il y a les acouphènes subjectifs ou les sons fantomes comme on dit, car ils ne sont réels que dans le système auditif des personnes qui les perçoivent… Les voix dans la tete, ça, ça s’appelle de la schizophrénie, ne pas confondre ^^. Ici, les acouphènes vont être défini par des bourdonnements ou des à sifflements entendus dans une ou deux oreilles, voire dans la tête de la personne concernée, en l'absence de toute source sonore dans le milieu environnant.

Ces sifflements apparaissent souvent suite à un traumatisme sonore brutal, un traumatisme crânien, ou au vieillissement. Ils sont en fait dû à la production d’un signal nerveux anormal au niveau des voies auditives. Le mauvais signal nerveux est traité et interprété alors comme un bruit lorsqu’il atteint le cortex auditif. Le stress, la fatigue ou la maladie va amplifier ce mauvais signal ou en augmenter la fréquence, d’ou le fait que certaines personnes soient plus ou moins sujettes à ce type de désaggrément.

Ainsi, lorsque l’acouphène devient constant, il ne révèle donc pas que les autres passent leur vie à nous critiquer, mais qu’il est possible qu’il y ait un problème sous-jacent plus grave, dnas ce cas, consultez votre médecin .

Alala, je me mets même à donner des conseils, si ce n’est pas magnifique cela…Les chevilles qui enflent moi? Non, mais on parle d’oreilles qui sifflent là, ne vous dispersez pas m’enfin ^^…Tiens j’entends un bourdonnement…Du mal de moi? Non, cela est surement du au fait que je suis une rockstar la nuit ;)…